Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bouteilles à la mer

Bouteilles à la mer

Réflexions sur la métaphysique, Dieu, la spiritualité, les religions, la science, la société et la politique

Un programme pour l'humanité ?

Olivia, ma petite fille, posait cette question sur Facebook : « quel est le programme de l'humanité ? ». Voici d'abord ce que je lui ai répondu, toujours sur Facebook :
« À mon avis, l'humanité n'a pas de programme, elle ne sait pas où elle va. Ses inventions prolifèrent de plus en plus vite ce qui crée de nouvelles situations auxquelles il faut s'adapter tant bien que mal sans qu'on sache où cela nous mène vraiment.
D'ailleurs si nous devions nous fixer un programme, ce serait d'abord de prendre conscience que l'humanité ne s'est pas faite elle-même. La progression de l'intelligence dans le monde animal qui a conduit aux singes puis à l'apparition de l'espèce humaine parmi ces singes ne résulte pas d'un programme, encore moins d'un programme humain. Cela ressemble plutôt à une sorte d'attraction qui fait que les hasards s'orientent vers toujours plus d'intelligence.
Il y a quand même une nouveauté : l'humanité est en passe de pouvoir bricoler ses propres gènes. Ça va commencer par des applications thérapeutiques mais, une fois le doigt mis dans l'engrenage, il sera difficile de s'en tenir là. Certains chercheurs ne manqueront pas de vouloir améliorer l'espèce humaine. Mais qui sera juge du sens de cette amélioration, sur quels critères ?
»

Quelques heures après, j'aurais pu compléter ainsi :
Ces améliorations ou détériorations pourraient bien aboutir à casser l'espèce humaine. Il resterait, pour un temps du moins, l'espèce humaine naturelle en concurrence avec une ou plusieurs espèces humaines génétiquement modifiées. Il ne reste plus qu'à espérer que le pouvoir d'attraction qui a jusqu'ici orienté les hasards saura corriger les errements de chercheurs apprentis sorciers.
Mais entre temps Olivia m'avait répondu :
« Bien entendu elle ne s'est pas faite elle même...mais de cette évolution ou de cette intelligence que faisons-nous concretement et honnêtement d'elle ??? Si ce n'est de créer en apportant des conséquences pouvant être graves et souvent irréversibles ??? ».
Sur quoi j'ai rajouté :
« Bien entendu, prendre conscience que l'humanité ne s'est pas faite elle-même ce n'est pas à proprement parler un programme. C'est un préalable qui, en y réfléchissant bien, devrait nous conduire à conclure qu'il ne peut y avoir de programmes que circonscrits aux problèmes du moment. Par exemple en finir pour de bon avec les paradis fiscaux, ou contraindre Israël à cesser définitivement ses colonisations en Cisjordanie et à Jérusalem Est ou... etc, etc.
Par contre le long terme ne nous appartient pas. Pendant dix-neuf ans de ma jeunesse j'ai été un militant révolutionnaire. Mais cette pensée me traversait parfois : la révolution mondiale a eu lieu, le communisme a triomphé sur toute la planète, l'État est devenu obsolète, la devise « de chacun selon ses capacités à chacun selon ses besoins » est réalisée. Et alors, quel but pourra se fixer l'humanité ? Mener une vie pépère ? Aller coloniser des planètes ? Et après ? Cette question et d'autres aussi m'ont amené à tout remettre en question et plusieurs fois à remettre en question mes nouvelles conclusions. Cela fait quarante-deux ans que ça dure. Je commence tout juste peut-être à y voir un peu plus clair et à ressentir le besoin de m'exprimer, par petites touches, comme ici.
»
Olivia a enfin conclu :
« Pourtant l'idée d'une humanité programmée et commune à tous me plaisait assez bien... Il me reste peut-être encore plusieurs années pour comprendre et accepter... ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article