Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bouteilles à la mer

Bouteilles à la mer

Réflexions sur la métaphysique, Dieu, la spiritualité, les religions, la science, la société et la politique

Gestation Pour Autrui : duplicité et fourberie

Gestation Pour Autrui : duplicité et fourberie

La Cour Européenne des Droits de l'Homme condamne la France qui ne transcrit pas la filiation des enfants issus de deux couples ayant eu recours aux États Unis à la GPA. Cela, c'est le jugement. Jugement effarant car c'est rendre inopérante l'interdiction de la GPA en France. Donc interdire à la France d'interdire la GPA !

Dans un entretien accordé au quotidien La Croix le 03-10-2014, Manuel Valls annonce que la France exclut "exclut totalement" d'autoriser "la transcription automatique" des actes de filiation d'enfants nés par mère porteuse à l'étranger, "car cela équivaudrait à accepter et normaliser la GPA". Très juste ! Partisan de la GPA en 2011 Manuel Valls en serait devenu fermement adversaire en 2014. Tout le monde a le droit de corriger ses erreurs de jugement, c'est même méritoire.

Mais alors, comment se fait-il que le gouvernement, son gouvernement, qui avait jusqu'au 26 septembre pour le faire, n'ait pas fait appel du jugement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme ? Ce malgré la requête pressante de certains députés ou personnalités socialistes dont Lionel Jospin. Manuel Valls n'aurait-il donc changé de position vis à vis de la GPA qu'entre le 26 septembre et le 3 octobre ? Comment va-t-il pouvoir s'opposer maintenant à la transcription des actes de filiation américains en droit français ?

Mais ce n'est pas tout. Avant jugement il y a procès. Il serait intéressant de savoir quelle a été, au procès, l'argumentation de la défense représentant la France. A-t-elle été ferme ou bien a-t-elle été molle ? On peut vraiment douter de sa vigueur quand la secrétaire d'État à la famille qui annonce le renoncement du gouvernement à faire appel justifie ce renoncement par des arguments qui justifieraient la condamnation ! Elle va jusqu'à s'abriter derrière le « développement d'un marché désormais mondial » ! Un marché des ventres ! Finalement, si le gouvernement n'a pas fait appel c'est que ce jugement l'arrangeait bien. On pourrait même supposer qu'il a été de connivence avec la CEDH !

Pour Erwan Binet, le rapporteur d'une loi qui devait primitivement déboucher sur l'autorisation de la GPA et de la PMA, il n'y a pas d'intention délictuelle à louer un ventre du moment que cela ne se passe pas en France. La seule solution serait une convention internationale. Convention évidemment souhaitable mais qui n'est pas prête de voir le jour. Surtout si on donne la primauté aux lois des pays qui autorisent la GPA sur celles des pays qui l'interdisent. La duplicité est avérée : si la solution qu'on propose est hors de portée c'est qu'on ne veut pas de solution.

On n'en veut pas parce qu'on n'a pas renoncé à assortir le mariage homosexuel de l'autorisation de la GPA et de la PMA. Simplement on cherche à gagner du temps, à avoir l'air de se faire forcer la main comme avec ce jugement. On craint trop de heurter de front l'opinion, on biaise pour l'anesthésier, la lasser. Le mariage homosexuel avait suscité une opposition imprévue qu'on avait contournée en évitant à tout prix de le soumettre à referendum. On continue dans la même voie avec plus de prudence.

D'ailleurs, ce qu'il y a de plus choquant, ce n'est pas tant le mariage homosexuel, la GPA ou la PMA que cette fourberie. Le peuple français n'aura pas eu droit à trancher après une confrontation à la loyale entre les arguments des uns et des autres. Il n'y a eu de débats qu'au Parlement et c'est une majorité acquise d'avance qui a tranché. Bravo la démocratie ! Ceux qui avaient élu François Hollande ont été grugés, eux qui avaient eu cru voter pour un « Président normal ».


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article