Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bouteilles à la mer

Bouteilles à la mer

Réflexions sur la métaphysique, Dieu, la spiritualité, les religions, la science, la société et la politique

Théorie de l'évolution, hasard et histoire

Un lien m'a conduit sur un blog musulman à la rubrique Réfutation de la théorie de l'évolution. Les articles y sont bien documentés, quoique tendancieux, et peuvent laisser penser qu'il y a effectivement des lacunes dans la théorie de l'évolution. Mais est-il pour autant bien raisonnable de l'écarter en bloc ? Pour la remplacer par quoi ? Par le Coran ou par la Bible ? Le Coran ou la Bible ne sont pas des manuels de science, ils ne peuvent remplacer la recherche scientifique et la recherche scientifique ne serait pas scientifique si elle s'autocensurait de peur d'avoir l'air de contredire telle ou telle affirmation du Coran ou de la Bible.

Pour en revenir à la théorie de l'évolution il y a en elle un socle qui n'est plus seulement de la théorie mais un ensemble de constatations amplement vérifiées. Par exemple : des espèces vivantes qui ont existé dans le passé n'existent plus aujourd'hui et les espèces vivantes existant aujourd'hui n'existaient pas dans un passé plus ou moins lointain. Que les espèces actuelles descendent d'espèces du passé ne soulève plus de doutes. Certes, comme les gènes ne se conservent pas dans les fossiles, on ne peut assurer formellement que telle espèce contemporaine descende de telle espèce disparue. Mais les similitudes et les évolutions de structure plaident indubitablement pour une parenté. D'autant qu'il y a de nombreux cas où la filiation ou la parenté peuvent être prouvées y compris par les gènes. C'est le cas d'une espèce qui aurait divergé suite à la séparation du biotope d'origine en deux biotopes distincts, comme par exemple d'îles qui se sont constituées par fracture du continent d'origine. C'est le cas aussi de notre proche parenté avec les grands singes. Dans ces cas la théorie de l'évolution est même directement confirmée.

Ce qui ne veut pas dire qu'elle réponde à toutes les interrogations. Et c'est normal, la science n'est jamais achevée. Notamment, la théorie de l'évolution ne s'avère pas très convaincante pour expliquer l'apparition d'organes complexes assurant de nouvelles fonctionnalités. Un documentaire diffusé à la télévision s'efforçait d'expliquer la genèse de l’œil en ne faisant appel qu'à des sélections naturelles de mutations aléatoires. Des vues, à chaque étape, illustraient l’amélioration obtenue de la vision. Je reconstitue de mémoire :

La photosensibilité naturelle d'un organisme primitif se concentrait d'abord sur une zone réduite de la peau. Puis cette zone se creusait, concentrant d'avantage la lumière. L'ouverture de la cavité ainsi apparue se réduisait jusqu'à n'être plus qu'un trou au travers duquel la lumière extérieure projetait une image sur le fond de la cavité. Le trou se recouvrait ensuite d'une membrane transparente tandis que la cavité se remplissait d'une humeur elle aussi transparente. Le fond de la cavité s'enrichissait de nombreuses cellules toujours plus photosensibles. Cependant, faute d'une lentille, cet œil primitif ne pouvait produire qu'une image assez floue. Qu'à cela ne tienne, les mutations aléatoires allaient produire des excroissances transparentes qui devaient conduire à la formation d'un cristallin et de ses muscles de soutien. Quelques perfectionnements de plus et on avait un œil accompli relié à un cerveau devenu capable d'interpréter les signaux lumineux reçus. Merveilleux, on explique tout, sauf qu'on est en pleine science-fiction !

La théorie de l'évolution explique fort bien que des ours bruns deviennent blancs en s'installant dans des régions boréales et cela peut être vérifié par la comparaison des gènes. Mais à ma connaissance - il est vrai que je ne suis pas spécialiste - aucune observation ne vient corroborer le scenario évoqué ci-dessus.

Peut-être faudrait-il imaginer une théorie des révolutions intégrée dans la théorie de l'évolution. Il faudrait aussi commencer par s'interroger sur ce hasard qui produit des structures extrêmement complexes. On entend trop d'idées simplistes sur le hasard. Comme celle-ci qui revient souvent : l'homme serait advenu par hasard dans l'évolution des espèces. Eh bien non, les millions, les milliards de hasards qui sont intervenus dans l’émergence de notre espèce ne forment pas un hasard mais une une histoire. Sur une autre planète propice au développement de la vie ce sera une autre histoire. Avec le temps, l'apparition d'une espèce douée d'une conscience et d'une intelligence comparables à la nôtre est tout à fait probable même si, physiquement, cette espèce sera très différente de nous.


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

helium 12/04/2017 00:46

Ce qu'il manque dans la théorie de l'évolution c'est la notion d'intention organisatrice à mon avis.Car c'est un peu gros de l'attribuer au hasard ne serait-ce que du seul point de vue des probabilités qui se multiplient et deviennent hautement improbables.

Enirdas 27/03/2017 04:45

La théorie de l'évolution est une "THÉORIE", mais pas au sens commun du terme, plutôt au sens scientifique.Ce mot possède plusieurs sens qui sont sont souvent mélangés au grand plaisir des créationistes et autres de même acabit. Le sens commun habituellement signifie:Ensemble d'opinions systématisées même parfois:" Ensemble de spéculations, d'idées gratuites ou irréalistes exprimées de façon sentencieuse ou pédante et présentées de manière plus ou moins scientifique". La théorie scientifique, elle, possède un autre sens:' Construction intellectuelle, hypothétique et synthétique, organisée en système et vérifiée par un protocole expérimental; ensemble de lois formant un système cohérent et servant de base à une science, ou rendant compte de certains faits'. Elle possède des éléments importants, un protocole, un système cohérent et rends compte de faits. Je suggérerait la lecture du livre "dans l'oeil du pigeon" de Luc-Alain Giraldeau qui explique clairement de nombreuses notions sur cette théorie de l'évolution.