Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bouteilles à la mer

Bouteilles à la mer

Réflexions sur la métaphysique, Dieu, la spiritualité, les religions, la science, la société et la politique

Mariage pour tous : 2ans

Mariage pour tous : 2ans
Publié par "La Contre Manif Pour Tous" et partagé sur Facebook

Publié par "La Contre Manif Pour Tous" et partagé sur Facebook

Mariage pour tous : 2ans

Ce pseudo-diagramme a suscité de ma part ce premier commentaire :

 

Je sais que je vais déplaire mais je n'aime pas, pas du tout. La caricature des opinions qui ne sont pas dans le vent c'est un peu facile. Je suis d'autant plus choqué que les opinions n'ont pas eu la possibilité de se confronter à la loyale. Hollande a profité d'une majorité circonstancielle à la fois à l’Assemblée nationale et au Sénat pour faire passer sa réforme, sa seule réforme, sans débat devant le peuple. Un sujet pareil méritait bien un référendum, non ?

 

Puis, en réponse à un commentaire de mon commentaire, celui-ci :

 

Trop facile le coup de la confusion du mariage civil et du mariage religieux ! Je précise que je ne suis pas un calotin, que mes opinions je les élabore comme un grand sans me référer à aucune autorité. Ni la Bible, ni le Coran, ni les Lois de Manu.

 

Mon premier commentaire en ayant suscité une avalanche d'autres j'ai renoncé à y répondre un par un sur Facebook d’où cet article sur mon blog que chacun pourra consulter à loisir.

 

Mariage pour tous : 2ans

"Francois Hollande n'a jamais caché cette proposition de loi dans dans programme. A partir du moment où les français ont voté pour lui, ils l'ont fait en ayant conscience de cette proposition, et donc sur le fait que cette proposition puisse être appliquée et applicable un jour ou l'autre durant son mandat."

 

Certes le mariage homosexuel figurait parmi les 60 propositions de François Hollande, à la 37ème place. Mais au deuxième tour des présidentielles on n'avait pas à choisir entre des propositions mais entre deux candidats. Le bulletin François Hollande ne comportait pas 60 cases à cocher mais uniquement son nom. Ceux qui ont voté pour lui ont voté pour le Président normal qu'il promettait d'être. En feignant de croire que son élection équivalait à un blanc-seing pour ses 60 propositions il a dupé une partie de ses électeurs. D'ailleurs je serais bien curieux de savoir quelles propositions et combien ont abouti à une loi !

 

 

Maintenant concernant le référendum, c'était possible, la manif pour tous pouvait le faire, il lui suffisait de réussir 4,2 millions de signatures pour obtenir l'organisation d'un référendum, pourquoi ne l'a t-elle pas fait? Parce que peut-être, il n'y a pas autant de gens défavorables à cette loi. Les pétitions qu'elle a obtenu c'est 800 000, c'est conséquent, mais sois clair, c'est pas représentatif des français, on est plus de 65 millions dans ce pays."

 

Mais non, elle ne pouvait pas le faire ! La modification de la Constitution instaurant un référendum d'initiative partagée entre les électeurs et le Parlement, modification votée le 23 juillet 2008, n'était pas encore applicable ! Elle ne l'est que depuis le 1er janvier 2015 :

 

La loi organique n°2013-1114 du 6 décembre 2013 portant application de l’article 11 de la Constitution et prévue à l’article 46-I de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008, entrera en vigueur le 1er janvier 2015 en vertu de son article 10 disposant que : " La présente loi organique entre en vigueur le premier jour du treizième mois suivant celui de sa promulgation."

 

On comprend mieux la hâte du gouvernement à faire passer le « Mariage pour tous », toute affaire cessante, en début de mandat présidentiel (1 an de perdu tout de même pour les réformes urgentes en souffrance). Un référendum ça réserve souvent des surprises. Alors il valait mieux agir sans tarder avant que le désaveu par un référendum ne devienne à craindre.

 

Maintenant il est vrai que les 800 000 pétitions de La Manifestation Pour Tous sont très loin des 4,2 ou 4,5 millions de votes électroniques nécessaires pour enclencher une procédure de référendum. Mais les opposants à la loi ne se reconnaissent pas tous dans la LMPT et finalement ce n'est qu'une frange qui a été contactée pour pétitionner. Par exemple l'auteur de cet article n'a pas pétitionné.

 

 

"Tout comme il n'y a pas eu de référendum pour le mariage hétéro, il me semble."

 

Très amusant ! Pour aucune des constitutions jamais adoptées par référendum, ou de toute autre manière, le législateur n'avait en effet imaginé qu'il fût nécessaire de stipuler que le mariage ne concernait que l'union d'un homme et d'une femme. C'était si évident que mon Petit Larousse donne cette définition :

 

« Acte solennel par lequel un homme et une femme établissent entre eux une union dont les conditions, les effets et la dissolution sont régis par les dispositions juridiques en vigueur dans leur pays (en France, par le code civil), par les lois religieuses ou par la coutume ; union ainsi établie. »

 

 

"Pourquoi demander au peuple une autorisation qui ne les concerne nullement ?"

 

C'est sûrement ce qu'a dû penser François Hollande ! S'il avait été le Président normal qu'il avait annoncé il aurait convenu que, si depuis les origines de l'humanité, le mariage avait régi par nature l'union de personnes de sexes opposés, même si les modalités du mariage avaient grandement pu varier au cours des temps, cette permanence immémoriale valait bien n'importe quel article d'une Constitution vieille de 57 ans seulement.

 

La modification de ce consensus jusque là jamais contesté méritait donc pour le moins qu'on lui appliquât les précautions prévues par le législateur aux modifications de la Constitution : à savoir soit le vote à la majorité des deux tiers du Parlement réuni en Congrès soit l'approbation du Peuple par référendum. Ces précautions ont été prévues pour éviter qu'un parti auquel les circonstances auraient permis d'être temporairement majoritaire dans les deux Chambres en profitât pour changer les règles du jeu.

 

Exactement ce qu'a fait Monsieur Hollande vis à vis des règles fondamentales du mariage. Honte à lui !

 

J'aurai tendance à être moins sévère vis à vis de Christiane Taubira. Certes elle est fière de son action en faveur de la loi qui porte son nom mais je ne désespère pas de la voir réaliser un jour que ses bons sentiments vis à vis des minorités l'ont en l’occurrence amenée sur une fausse piste. Car une interview d'elle m'avait laissé l'impression d'une femme de cœur.

 

 

"Vous avez raison André vous déplaisez! Non plutôt vous nous attristez avec des raisonnements aussi basiques que faux. Est ce que cela empiète sur votre liberté? Non! What else!!!"

 

Voici un raisonnement qui mérite qu'on s'y attarde. En quoi une extension aux autres de la liberté déjà reconnue aux uns empiéterait-elle sur celle-ci ? Si la question était aussi basique effectivement quoi d'autre. Seulement ce qui est en question ne peut se réduire à une affirmation basique sous peine d'aboutir à une réponse fausse.

 

C'est pourquoi je n'irai pas plus loin maintenant dans une polémique de commentaires. Je compte aborder sur le fond dans un prochain article ce qui me fait penser que cette loi est un mauvais coup porté à l'ensemble de la société, homosexuels compris.

 

J'abandonne donc ici les réponses aux commentaires . Tant pis pour ceux que je laisse tomber. De toute façon que répondre à un commentaire délirant et haineux du style :

 

"Arrêtez votre délire. Vous n'avez qu'un but: justifier votre xénophobie, votre intolérance , votre racisme. Et vous n'avez qu'un seul profond désir en rebachant sans cesse votre loghoree monomaniaque : que vos prévisions de marc de café se réalisent un jour pour pouvoir déchaîner, légitimement d'après vous, votre haine de l'autre."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article