Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bouteilles à la mer

Bouteilles à la mer

Réflexions sur la métaphysique, Dieu, la spiritualité, les religions, la science, la société et la politique

Qui est le gourou ?

Premier verset, dans Viśvasāra-Tantra, édité dans Altar Flowers par Advaita Ashrama Calcuta

Premier verset, dans Viśvasāra-Tantra, édité dans Altar Flowers par Advaita Ashrama Calcuta

गुरुर्ब्रह्मा गुरुर्विश्णु गुरुर्देवो महेश्वरः

गुरुरेव परं ब्रह्म तस्मै श्रीगुरवे नमः

 

gururbrahmā gururviśṆu gururdevo maheśvaraḤ

gurureva paraṁ brahma tasmai śrīgurave namaḤ

 

Le gourou est Brahma, le gourou est Vishnou,

le gourou est le grand Seigneur Dieu*

En vérité le gourou est le suprême Brahman,

à cet excellent gourou hommage !

 

* allusion à Shiva

Qui est le gourou ?

Étrange, surprenant ! Le mot gourou suscite en général la méfiance. Il évoque les sectes qui font perdre à leurs adeptes toute autonomie, tout esprit critique. Le suicide collectif, au Guyana, de la secte « le Temple du peuple » est encore dans les mémoires. Et voilà que dans cet hymne le gourou semble être assimilé à Dieu lui-même ! Ne serait-ce pas là un encouragement à abdiquer toute autonomie devant celui ou celle qu'on aura élu comme gourou ?

 

Pas du tout, ce serait un total contre-sens. Ce verset est suffisamment explicite : il n'y a d'autre gourou que Dieu lui-même. La suite de l'hymne continue dans le même sens : le gourou c'est Dieu. C'est Lui qui nous mène à Lui.

 

Mais alors qu'en est-il alors du gourou humain ? L'idolâtrer serait la pire des erreurs. Dieu peut éventuellement se servir d'un gourou pour nous faire progresser mais c'est toujours en Dieu qu'il faut placer notre foi. Même si le gourou est une personne grave, dont les avis ont du poids - c'est le sens de gourou - il reste un être humain immergé comme nous dans la dualité. On peut être serviable vis à vis de son gourou. On peut l'aimer aussi mais cette amitié ne doit pas être dépendance. Si cette amitié nous aide à progresser vers Dieu c'est Dieu qu'il faut remercier de l'avoir suscitée.

 

D'ailleurs faut-il vraiment un gourou attitré ? Mon premier professeur de yoga m'a indubitablement transmis une impulsion. Il ne le savait pas, ni moi non plus : il a été de fait, un temps, mon gourou. Puis j'ai quitté la ville et l'ai perdu de vue. J'ai reçu, beaucoup plus tard, d'autres impulsions mais toujours avec un gourou de circonstance ou sans gourou identifiable. En fait nous sommes entourés de gourous : il suffit d'aimer les gens proches ou croisés par hasard, Dieu nous parle à travers eux.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article